Louis Antoine de Bougainville

Tour du monde

À bord de la frégate Boudeuse et accompagné du vaisseau Étoile, Bougainville appareille de Nantes en novembre 1766. Contournant le détroit de Magellan, il traversa le Pacifique via Tahiti, qu’il nomma Nouvelle Cythérie et qu’il décrivit en termes romantiques. Il a navigué vers les Samoa, qu’il a appelé le Groupe des Navigateurs, et vers les Nouvelles-Hébrides, qu’il a appelées les Grandes Cyclades. De là, se déplaçant vers l’ouest, il a été détourné de la côte australienne à environ 100 miles à l’est de Cooktown par des récifs dangereux.

Bougainville se dirigea ensuite vers le nord à travers la mer de Corail, contourna la Nouvelle-Guinée après des ennuis avec les vents, et navigua pour rentrer chez lui, touchant les Salomon, les Moluques et Batavia, et atteignant Saint-Malo le 16 mars 1769. Il est ainsi devenu le premier Français à faire le tour du monde, et bien qu’aucune de ses découvertes n’ait été d’une importance majeure, il a acquis beaucoup d’informations utiles et de prestige. Le récit lucide qu’il publia en 1771 attira beaucoup d’attention et renforça la croyance dans le concept du  » noble sauvage « . »