Lymphadénome de la glande salivaire: Une nouvelle classification basée sur une comparaison immunohistochimique des néoplasmes lymphoépithéliaux bénins et malins

Contexte et objectifs: Le lymphadénome non sébacé est un néoplasme lymphoépithélial bénin de la glande salivaire. glande salivaire, répertoriée en 2005 par l’Organisation mondiale de la Santé dans sa classification des tumeurs de la tête et du cou. Différentes caractéristiques histologiques des composants lymphoépithéliaux ont été rapportées entre les lymphadénomes non sébacés. Nous proposons de caractériser spécifiquement les lymphadénomes non sébacés en examinant leur profil immunohistochimique. Méthodes: Des échantillons de tissus fixés au formol et incorporés à la paraffine de six néoplasmes lymphoépithéliaux bénins et de deux tumeurs malignes de la glande salivaire ont été examinés histologiquement et leurs immunoprofiles pour CK5 / 6, CK7, CK19, p63, actine du muscle lisse, calponine, p53 et Ki‐67 comparés. Résultat: Notre série de lymphadénomes, sébacés et non sébacés, présentait une gamme de composants épithéliaux. Le lymphadénome non sébacé avec une composante épithéliale indifférenciée et le lymphadénome non sébacé avec une composante épithéliale squameuse ont montré des expressions CK5/6 diffuses, CK7 focales et CK19 cytoplasmiques périphériques similaires. Cependant, le lymphadénome non sébacé à composante épithéliale canalaire et le lymphadénome sébacé présentaient des expressions CK5/ 6 basales, CK7 diffuse et CK19 cytoplasmique homogène. Conclusion: Sur la base des caractéristiques histologiques et immunohistochimiques, nous suggérons un nouveau sous-type de néoplasmes lymphoépithéliaux bénins. Les néoplasmes lymphoépithéliaux bénins peuvent être classés comme (i) lymphoépithéliome avec ou sans différenciation squameuse; (ii) lymphadénome avec ou sans différenciation sébacée; ou (iii) lymphadénome tumoral de Warthin avec différenciation oncocytaire.