Lynn Conway / Centre National pour les femmes et les technologies de l’information

Regardez l’interview au sommet de Lynn Conway ici

Après avoir étudié la physique au MIT et obtenu son BS (62) et son MSEE (63) à l’École d’ingénierie et de sciences appliquées de l’Université Columbia, Lynn a rejoint IBM Research à Yorktown Heights, NY. Tout en travaillant sur le projet Advanced Computing Systems d’IBM, elle a apporté des contributions fondamentales à l’architecture informatique. Malheureusement, IBM a licencié Lynn alors qu’elle subissait une transition de genre en 1968.

Survivante graveleuse, Lynn a recommencé sa carrière en tant que programmeuse sous contrat sous une nouvelle identité secrète. Progressant rapidement, elle est rapidement devenue architecte informatique chez Memorex Corporation, mais a également commencé des décennies à vivre dans la peur d’être « démasquée » et de perdre à nouveau sa carrière.

Recrutée par le Centre de recherche Xerox Palo Alto (PARC) en 1973, Lynn a inventé des règles de conception évolutives pour la conception de puces VLSI, est devenue l’auteur principal du texte fondateur de Mead-Conway Introduction aux systèmes VLSI, et en 1978, tout en étant professeure agrégée invitée d’EECS au M.I.T., pionnier de l’enseignement de ces nouvelles méthodes.

Les enseignements de Lynn se sont rapidement répandus dans plus de 100 universités, lançant une révolution dans la conception de puces VLSI au cours des années 1980. De retour au PARC, Lynn a également inventé et démontré massivement en 1979 une infrastructure de commerce électronique basée sur Internet pour le prototypage rapide de puces, engendrant ainsi le système MOSIS et le paradigme industriel « fabless-design + silicon-foundry » de la conception et de la fabrication modernes de puces semi-conductrices.

En tant que Directeur adjoint de l’Informatique stratégique à la DARPA, Lynn a ensuite conçu la méta-architecture et dirigé la planification de l’Initiative de calcul stratégique, l’effort majeur du Département de la Défense dans les années 1980 pour fusionner la base technologique des systèmes d’armes intelligents modernes. En 1985, elle a rejoint l’Université du Michigan en tant que professeure d’EECS et doyenne associée de l’ingénierie, poursuivant tranquillement sa brillante carrière. Maintenant professeur émérite, elle vit avec son mari ingénieur Charles Rogers sur leur propriété de 24 acres dans le Michigan rural. Ils sont ensemble depuis plus de 29 ans.

Alors que Lynn approchait de la retraite, elle a dû faire face à une « sortie » lorsque des rapports sur ses premiers travaux chez IBM ont commencé à faire surface. Avec un sentiment croissant de fierté pour ses réalisations, elle a surmonté ses peurs, est sortie tranquillement via Internet et a progressivement créé un important site Web de plaidoyer pour les transgenres. Traduit par des bénévoles dans de nombreuses langues, son site est rapidement devenu un phare d’espoir et d’encouragement pour les personnes en transition de genre dans le monde entier et un point focal trans pour aider à exposer la folie du genre en psychiatrie américaine.

Comme Lynn « ne ressemblait pas à une ingénieure » à l’époque, les connaissances de la Silicon Valley étaient désemparées de ses réalisations dans les années 1970. Cela a commencé à changer en 2012, lorsque Lynn a publié ses « Reminiscences VLSI » dans un numéro spécial du magazine IEEE Solid-State Circuits, révélant comment – enfermée et cachée dans les coulisses – elle a conçu les idées et orchestré les événements qui ont balayé et remodelé toute une industrie.

Membre à vie de l’IEEE, membre de l’AAAS, Membre du Hall of Fellows du Computer History Museum et élu à la National Academy of Engineering, Lynn a également reçu des diplômes honorifiques du Trinity College, de l’Institut de technologie de l’Illinois, de l’Université de Victoria et de l’Université du Michigan. Lauréate de la médaille James Clerk Maxwell 2015 de l’IEEE et de la Royal Society of Edinburgh, sa citation comprenait ces mots:

 » Son influence sur le génie électrique moderne est profonde et profonde, sans doute à l’échelle d’Armstrong et de Steinmetz. »