Pancréatite associée au lupus

Un certain nombre de patients atteints de lupus développent des épisodes de pancréatite aiguë « idiopathique », sans rapport avec les causes connues d’obstruction mécanique du canal pancréatique ou d’étiologies métaboliques toxiques. Cette pancréatite associée au lupus est rare. L’incidence annuelle estimée était de 0.4–1.1/1000 patients atteints de lupus. Une recherche documentaire a trouvé des descriptions détaillées de cette affection chez 77 patients atteints de lupus. Leur âge médian était de 27 ans et 88 % étaient des femmes. Les douleurs abdominales étaient le symptôme le plus fréquent lié à la pancréatite (88 %). Dans 97% des cas, le diagnostic de pancréatite était basé sur des preuves en laboratoire d’une augmentation de l’amylase sérique ou de la lipase. La plupart des cas n’étaient pas liés au traitement aux stéroïdes ou à l’azathioprine. La plupart des patients (84%) présentaient un lupus actif au moment de la pancréatite. Le taux de mortalité était de 27%, plus élevé que dans la pancréatite non associée au LED. Le lupus actif et plusieurs anomalies biochimiques, mais pas le traitement aux stéroïdes ou à l’azathioprine, étaient significativement associés à une mortalité accrue. Le traitement aux stéroïdes a réduit la mortalité de 67% par rapport aux patients non traités.